5 alternatives à la voiture dans nos villes wallonnes

5 alternatives à la voiture dans nos villes wallonnes

Ma voiture, ma liberté. Il n'est pas rare dans certaines villes wallonnes de perdre son temps dans les embouteillages, d'être confronté à des travaux ou de peiner à trouver une place de parking. Ne serait-ce pas le moment d’essayer la mobilité douce? Voici 5 moyens de transport auxquels vous n’aviez peut-être pas pensé en ville.

Mobilité douce?

C’est le fait d’utiliser des moyens de transport propres. C’est à dire sans moteur thermique. Et donc mis en mouvement à l’huile de genou ou au moteur électrique! Découvrez 5 drôles d’engins qui envahissent de plus en plus les rues mais aussi les trottoirs de nos villes.

Et à ce propos, prudence: code de la route et assurances entrent aussi en ligne de compte.

En matière d’assurances, les véhicules automoteurs qui par la force mécanique ne dépassent pas 25 km/h ne sont plus soumis à l'obligation d'assurance pour les véhicules à moteur depuis une modification législative du 2 mai 2019.

Ces véhicules automoteurs comme par exemple les vélos électriques, les fauteuils roulants électriques et d’autres engins de déplacement motorisés tels que le skateboard électrique, la mono-roue, la trottinette électrique sont maintenant assurés en RC dans la police familiale sur la base de l'arrêté royal sur la vie privée. Ils sont également assurés via la protection juridique dans la vie privée.

Notons que les cyclomoteurs de classe A et vélos électriques plus rapides restent soumis à l'obligation d'assurance.

1. Mono-roue: comme sur des skis

Monoroue

C’est le dernier né des engins à moteur gyroscopique. Entendez: qui se dirigent avec le poids du corps. Autant vous le dire tout de suite, ce n’est pas donné à tout le monde. Il faudra donc vous entraîner un peu avant d’aller au boulot de cette manière.

On aime

  • Sa forme compacte qui permet de l’emporter partout, y compris dans les transports en commun, et de le ranger facilement chez vous ou dans le coffre de la voiture
  • Le rechargement sur une simple prise de courant


On aime moins

  • Le côté acrobatique de la chose: si vous manquez d’équilibre, n’essayez même pas

Prix: environ de 500 à 2.000 euros. On en trouve déjà de très bons à 1.000 euros.
Faut-il s’assurer? Aucune assurance spécifique n’est exigée. En cas de dommages aux tiers, vous pouvez faire jouer votre assurance familiale.

2. Hoverboard: tout droit sorti du futur

Son nom vient du skateboard volant qu’utilisait Marty Mc Fly dans le film 'Retour vers le Futur'. Sauf qu’ici il y a deux roues sur le côté et qu’on se met en position frontale. C’est également un engin gyroscopique qui demande une certaine adresse avant de se lancer dans la circulation.

On aime

  • Son prix, plus abordable que la plupart des engins décrits ici
  • Son poids (autour de 12kg), également parmi les plus légers du genre

On aime moins

  • Un hoverboard, ce n’est pas censé voler, nom de Zeus?
  • Cet engin capricieux exige un revêtement plat pour son maniement. Pas évident partout!
  • Les modèles bon marché peuvent s’avérer dangereux (surchauffe, voire explosion de la batterie)

Prix: plus ou moins de 300 à 800 euros.
Faut-il s’assurer? Aucune assurance spécifique n’est exigée. En cas de dommages aux tiers, vous pouvez faire jouer votre assurance familiale.

Mono-roue et hoverboard: législation à vitesse variable

  • Moins de 6 km/h (allure du pas): vous ne pouvez rouler que sur le trottoir.
  • Entre 6 et maximum 25 km/h: vous devez emprunter la piste cyclable (pour autant qu'elle se trouve à droite par rapport au sens de la marche) ou la voie publique s’il n’y en a pas.
  • Au-delà de 25 km/h: en théorie, vous conduisez un véhicule, avec toutes les contraintes légales que cela entraîne. La législation est encore floue à ce sujet mais mieux vaut être prudent (et assuré) si vous possédez un tel bolide!

3. Trottinette électrique

La version électrique de la classique trottinette. Vous progressez donc sans effort dans la circulation, élégamment perché sur votre plateforme.

On aime

  • La maniabilité, le confort, la facilité d’utilisation
  • La présence d’un klaxon, ce qui peut s’avérer pratique (même s’il ne faut pas en abuser)
  • La possibilité de la plier et de l’emmener dans les transports en commun (bien que la manœuvre ne soit pas toujours aisée)

On aime moins

  • Son prix assez élevé, mais il est en partie justifié par un confort supérieur aux deux engins précédents
  • Le côté enfantin de la trottinette
  • Le poids de l’engin plié quand il faut le transporter ou le ranger

Prix: il existe des modèles à partir de 200 euros. Mais si vous voulez utiliser votre trottinette comme moyen de transport, comptez minimum 800 euros.
Faut-il s’assurer? Aucune assurance spécifique n’est exigée. En cas de dommages aux tiers, vous pouvez faire jouer votre assurance familiale.

4. Vélo électrique

Le vélo est déjà très répandu en ville et fait surement partie des moyens de transports alternatifs les plus utilisés. Sa version électrique vous offre un coup de pouce supplémentaire dans les montées.

On aime

  • L'assistance électrique plus que bienvenue dans les rues escarpées
  • Il n’y a aucune taxe à payer. Ce qui n’est pas le cas d’une moto ou d’un scooter. Mais bon, il est vrai que vous devez pédaler un peu

On aime moins

  • Son poids (autour de 30 kg). Un peu lourd, surtout quand il faut le rentrer chez soi
  • Le manque de bornes de rechargement dans certaines villes

Prix: de 1.000 à 4.000 euros.
Faut-il s’assurer? Aucune assurance spécifique n’est exigée. En cas de dommages aux tiers ou d’accident, vous pouvez faire jouer votre assurance familiale. Par contre, il peut s’avérer utile de prendre une assurance contre le vol et les dommages adaptée aux vélos. Attention, certains vélos électriques doivent être assurés par une assurance auto. Plus d'infos ici.

5. Scooter électrique

910515052

La propulsion électrique s’impose partout. Y compris au sein de la famille des scooters qui, tout en gardant leur design typiquement urbain, remplacent le moteur par une alternative plus verte.

On aime

  • Le mariage élégant du scooter et de la propulsion électrique
  • La vitesse de déplacement (la plus rapide de cette liste)

Prix: à partir de 2.000 euros.
Faut-il s’assurer? Une assurance de type RC Auto est nécessaire (mais à ce sujet, il vaut mieux se renseigner auprès du fabricant).

Attention, emprunter de l'argent coûte aussi de l'argent

Forme de crédit: Prêt à tempérament. Prêteur: CBC Banque SA, Avenue Albert Ier 60, 5000 Namur, Belgique. TVA BE 0403.211.380, RPM Liège division Namur, FSMA 017588 A. Sous réserve d'approbation de votre demande de crédit par CBC Banque SA. 

CBC Banque (FSMA 017588 A) intervient en qualité d'agent d'assurances lié de CBC Assurances, dénomination commerciale de KBC Assurances SA dont le siège est situé Professor Roger Van Overstraetenplein 2 à 3000 Leuven, Belgique, TVA BE 403.552.563, RPM Leuven, FSMA 038571 A, entreprise agréée pour toutes les branches sous le code 0014 (A.R. 4 juillet 1979, M.B. 14 juillet 1979).

Nous utilisons des cookies et technologies similaires pour garantir le bon fonctionnement de notre site internet et rendre votre navigation plus agréable. Ils nous permettent aussi d’adapter notre site à vos besoins et préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou vous n’êtes pas d’accord? Cliquez ici.