La Vision d'investissement CBC

Une approche innovante pour nos décisions d'investissement

La Vision d'investissement CBC

Une approche innovante pour nos décisions d'investissement

Quelle est la vision d'investissement de CBC?

La vision d'investissement CBC est une approche innovante dans le cadre de laquelle les experts basent leurs décisions d'investissement dans les fonds non seulement sur l'analyse des développements économiques et financiers et les perspectives géographiques, sectorielles et thématiques, mais aussi sur deux dimensions supplémentaires:

  • Lorsque les marchés sont incertains et agités, les gestionnaires de fonds peuvent convertir une partie du portefeuille en investissements moins risqués tels que les liquidités. Et ce, afin de limiter le risque baissier.
  • En cas d'orientation claire des marchés financiers et de surperformance du volet actions par rapport à la composante obligataire (ou inversement), les gestionnaires de fonds peuvent consacrer une partie du portefeuille à l'achat de la classe d'actifs la plus performante (actions ou obligations) et à la vente de la classe d'actifs la moins performante (obligations ou actions). Ils peuvent ainsi optimiser le rendement.

Les gestionnaires de fonds exploitent pleinement le potentiel haussier des investissements, sans perdre le risque baissier de vue. Votre patrimoine résiste aux fluctuations des marchés financiers grâce à une solution globale unique.

Notre vision d'investissement en détail

Notre vision du monde

Rédaction clôturée le 15/12/2017

2017 a été une bonne année pour les investisseurs en actions.

  • Une économie mondiale qui tourne à plein régime, de très bons bénéfices d'entreprises, la faiblesse persistante des taux et la dissipation de l'incertitude politique dans la zone euro ont instauré un climat boursier favorable.
  • La palme revient aux actions des marchés émergents avec une progression de 19% en 2017. Les Bourses de la zone euro se sont adjugées 14% en moyenne. Malgré une succession de records aux États-Unis, la Bourse n'y a progressé que de 8%. L'appréciation de l'euro face aux autres monnaies plombe le rendement total (en euro).
  • Les rendements obligataires sont moins favorables et ont à peine progressé depuis le début de l'année.
  • L'année 2017 nous a réservé de bonnes surprises en matière de croissance économique. Dans la plupart des pays, les chiffres du produit intérieur brut ont fait mieux que prévu et les prévisions n'ont cessé d'être revues en hausse.
  • Après les modestes bénéfices des années 2014-2016, les attentes élevées pour 2017 ont été réalisées. Le bénéfice par action de l'indice mondial a augmenté de plus de 15% (contre une baisse de 5% en 2016).
  • Les faibles taux directeurs des pays développés ont continué de soutenir l'économie (et les Bourses).
  • Les marchés financiers sont restés insensibles aux turbulences politiques. En d'autres termes, les bonnes nouvelles économiques l'ont emporté sur l'incertitude politique.
  • Pour 2018, la plupart des indicateurs récents confirment un optimisme inébranlable. Les perspectives 2018 restent par conséquent favorables. 

Composition des portefeuilles

Le climat reste favorable pour les actions

Compte tenu du bas niveau des taux, les actions restent plus attrayantes que les obligations.

Le climat demeure en effet favorable pour les actions : 

  • un contexte économique porteur de belles perspectives pour 2018
  • la prolongation par les banques centrales de leur politique de
    relance

Les risques pourraient engendrer un regain de nervosité sur les marchés financiers en 2018.

Les taux vont remonter compte tenu de la croissance économique favorable et d'une nouvelle progression de l'inflation, ce dont les cours obligataires pâtiront. Ceci explique la prudence à l'égard des obligations.

Cette page est-elle utile pour vous? Oui Non