Totemus, l’application qui vous fait découvrir la Wallonie

Interview de Benjamin Pirson par Fabian Dauzo, Expert Digital Banque Privée

Bonjour Monsieur Pirson, ravi de vous rencontrer. Suite à une précédente actualité consacrée à l’application MOSC de Mathieu Guffens, Aurélien Troonbeeckx de Startit@CBC nous a mis en contact pour présenter le développement de votre application.  J’avais déjà entendu parler de Totemus et j’ai donc profité de l’occasion pour en savoir plus. A l’aube des vacances de fin d’année, je suis enthousiaste de présenter votre application à nos clients qui pourront l’utiliser en famille pour découvrir la Wallonie. 

Mais tout d’abord, pourriez-vous vous présenter en quelques mots?

Benjamin Pirson, fondateur de Totemus

"Je m'appelle Benjamin, j'ai 37 ans et je suis le gérant d’une entreprise qui développe des sites internet.

J'ai ensuite créé la start-up Ludifica en 2021, spécialisée dans la création d'expériences digitales ludiques et qui édite l'application Totemus.

Je suis aussi le père de deux enfants de 7 et 9 ans et, comme eux, je suis fan d'activités sportives et de jeux en tous genres. C'est sûrement là qu'il faut trouver l'origine de Totemus!"

Comment est né le développement de Totemus et comment vous êtes-vous lancé dans cette aventure?

"Déjà en 2019, nous nous étions lancés dans l'aventure des chasses au trésor, sur notre temps libre. À l'époque, nous avions eu l'idée de cacher un "totem" en bois, quelque part en Wallonie, et nous partagions des indices sur une page internet qui permettaient de le trouver. Quand le confinement est survenu, nous avons eu l'idée de pérenniser ce concept en développant une application de chasses au trésor virtuelles, accessibles en permanence. Le 3 juillet 2020, nous lancions l'application Totemus!"

Si mes informations sont bonnes, Totemus donne l’opportunité de découvrir la Wallonie d’une façon innovante. Comment cette application fonctionne-t-elle exactement et combien d’utilisateurs avez-vous?

Application Totemus

"Tout à fait, l'application propose aujourd'hui un vaste réseau de balades connectées sous forme de chasse au trésor, accessibles en permanence et en 4 langues, pour découvrir nos régions de manière ludique. Les itinéraires de nos chasses ne sont pas connus à l'avance: l'application vous emmène d'un point d'intérêt touristique à l'autre, où vous devrez résoudre des énigmes en observant les lieux qui vous entourent, pour débloquer les instructions vers la prochaine étape, et ainsi de suite jusqu'à l'emplacement du Totem final. Une fois celui-ci découvert, les chasseurs gagnent des points à échanger contre des entrées pour des musées ou des attractions touristiques.

Aujourd'hui, plus de 83.000 personnes sont inscrites sur Totemus et on compte plus de 260.000 participations cumulées à nos chasses au trésor depuis le lancement de l'application."

Est-elle gratuite ou payante pour les utilisateurs et comment la positionnez-vous par rapport aux applications de géocaching?

"En effet, l'application est gratuite d’utilisation, ce sont les Offices du Tourisme qui financent la création des parcours. Avec Totemus, ces derniers bénéficient d’une plateforme de digitalisation mutualisée et d'un accès à la communauté des chasseurs, mais aussi d'une interface de statistiques, des mises à jour régulières… Pour les utilisateurs finaux, la collaboration avec ces professionnels garantit une expérience axée sur le patrimoine avec une forte valeur ajoutée."

Chaque balade est donc une "chasse aux trésors". Comment les construisez-vous? Quels sont vos critères de sélection?

"Nous travaillons en étroite collaboration avec les territoires, de l’établissement de l’itinéraire jusqu’aux tests grandeur nature, en passant par les repérages et la rédaction des énigmes et des anecdotes de la chasse au trésor. Les parcours doivent obéir aux règles de Totemus, c'est-à-dire être accessibles en permanence et gratuitement, avec un nombre suffisant de points d’intérêts touristiques à découvrir."

J’imagine que les offices du tourisme doivent être friands de l’application pour faire découvrir leur région. Sinon, comment vous faites-vous connaître? Via les réseaux sociaux ou des salons spécifiques?

"En effet, avec 108 parcours développés, nous pensons que cela répond à un réel besoin pour les territoires. À chaque fois que nous sortons une nouvelle chasse au trésor, il y a un bouche-à-oreille qui s’opère entre les utilisateurs ainsi qu'une bonne couverture de la presse locale. Dans la majorité des cas, ce sont les Offices du Tourisme qui viennent à notre rencontre avec un projet défini, mais il nous arrive encore de nous rendre dans des salons dédiés aux professionnels du tourisme."

Comme MOSC, Totemus est aidé par StarIt@CBC au sein de la nouvelle Grand Poste à Liège. Que vous apporte ce partenariat?

"Je retiendrai la qualité du coaching qui repose sur une bonne compréhension de notre projet et qui nous permet de nous concentrer sur nos objectifs de croissance, mais aussi de nombreux échanges avec les autres start-ups du programme, dont les expertises sont complémentaires."

Enfin Monsieur Pirson, je pense que vous êtes assez fier d’une récompense récente, pourriez-vous m’en dire plus?

"Nous avons eu la chance de remporter le prix coup de cœur du jury lors de l'édition 2022 du Week-eend Innovation Tourisme du Touquet, ce qui nous a permis d'établir des contacts dans le Nord de la France avec l'espoir de se déployer prochainement dans ce territoire."

Et bien merci pour cette présentation. Je me réjouis de la tester et espère que les clients de la Banque Privée CBC en profiteront aussi.  Bonne continuation et à bientôt je l’espère.

Que pouvez-vous attendre d'un premier rendez-vous?
Nos services Private Banking sont accessibles à toute personne disposant d’un patrimoine de plus de 250.000 euros.

Disclaimer

La présente publication est une interprétation générale de la situation économique actuelle et ne peut être considérée comme un conseil en investissement, une recommandation d’investissement dans les instruments financiers décrits ou une proposition de stratégie d’investissement. 

Les informations contenues dans cette publication peuvent être réutilisées à condition d’en faire la demande et que CBC donne son accord explicite. La réutilisation doit dans tous les cas se limiter aux informations textuelles. Les informations contenues dans cette publication sont fondées sur des sources jugées fiables par CBC Banque. Leur exactitude, leur exhaustivité et leur caractère actuel ne sont toutefois pas garantis. Il ne peut être garanti que les scénarios, risques et prévisions présentés reflètent les perspectives du marché, ni qu’ils seront corroborés par la réalité.  CBC Banque (en ce compris tous leurs préposés) ne peuvent être tenus responsables des conséquences dommageables résultant directement ou indirectement de l’accès, de la consultation ou de l’utilisation des informations et données figurant dans la présente publication ou sur le site www.cbc.be 

CBC SA – entreprise placée sous la surveillance de la FSMA – www.cbc.be

Le testament, un outil bien souvent incontournable

Le testament, un outil bien souvent incontournable

Hausse du coût de la vie: un défi supplémentaire pour l'investissement responsable?

Hausse du coût de la vie: un défi supplémentaire pour l'investissement responsable?

Le monde en images: Prévisions d'investissement pour 2023

Le monde en images: Prévisions d'investissement pour 2023

La révolution IT a-t-elle atteint l'essentiel de son impact sur la productivité du travail ou subsiste-t-il une marge de croissance?

La révolution IT a-t-elle atteint l'essentiel de son impact sur la productivité du travail ou subsiste-t-il une marge de croissance?