10 conseils pour payer moins d'impôts

10 conseils pour payer moins d'impôts

Le gouvernement propose de nombreux avantages fiscaux. De l'épargne-pension à la garde d'enfants, découvrez nos 10 conseils pratiques visant à optimiser votre déclaration d’impôts.

1. Lancez-vous dans l'épargne-pension

Selon les estimations, près de 3 millions de Belges ont opté pour l’épargne-pension qui est peut-être le moyen le plus connu pour bénéficier d’un avantage fiscal. En 2022, vous pouvez choisir votre propre montant maximal parmi deux options:

  • si vous optez pour un montant maximal de 990 euros, vous bénéficiez d’un avantage fiscal de 30%. Vous pouvez ainsi récupérer jusqu’à 297 euros via vos impôts.
  • Vous pouvez également choisir un montant maximal de 1.270 euros. Vous bénéficiez alors d’une réduction d’impôt de 25%: soit jusqu’à 317,50 euros.

Vous optez pour le montant le plus élevé? Veuillez le signaler explicitement à votre banque. Vous pouvez le faire pour toute l’année 2022. Si vous choisissez le montant le plus bas, vous ne devez rien signaler. Plus d'infos sur l'épargne-pension en 2022.

2. L'épargne à long terme

Vous pouvez également épargner de manière fiscalement avantageuse grâce au régime de l'épargne à long terme, dont l'assurance vie (branche 21) fait notamment partie. Dans le cadre de l'épargne à long terme, le montant maximal dépend de votre situation personnelle. Le plafond fiscal est de 2.350 euros en 2022 et la réduction fiscale s'élève à 30% du montant épargné. Pour calculer votre plafond personnel, vous pouvez utiliser le Taxplanner sur le site de CBC ou vous adresser à CBC Live ou à votre équipe CBC. 

3. La Pension complémentaire libre pour indépendants

Une PCLI, également connue sous le nom de Pension complémentaire libre pour indépendants, est un moyen fiscalement avantageux de se constituer une pension complémentaire en tant qu’indépendant. Les primes versées sont en effet intégralement déductibles en tant que frais professionnels. Vous pouvez verser chaque année jusqu’à maximum 8,17% de vos revenus d’il y a trois ans dans une PCLI. Vous bénéficiez ainsi d'une économie d'impôts sur votre tranche de revenus la plus élevée. 

4. Don à une œuvre caritative

Découvrez nos 10 conseils pour payer moins d'impôts

Un don à une œuvre permet de bénéficier d'une réduction d'impôt à hauteur de 45%. Pour pouvoir profiter de cet avantage, l'œuvre caritative doit être une institution agréée et le don doit s'élever à minimum 40 euros par institution (par an). Ainsi, si vous faites un don en espèces de 40 euros, vos impôts seront normalement diminués de 18 euros. Retrouvez la liste des institutions agréées et toutes les informations utiles sur le site du SPF Finances.

5. Avantage fiscal lié au crédit logement

De nombreuses questions entrent en ligne de compte pour déterminer l'avantage fiscal auquel vous avez droit aujourd'hui. Cette matière a en effet évolué au fil des années et les avantages fiscaux liés à votre habitation propre sont régionalisés alors que les avantages fiscaux liés à une habitation non propre (seconde résidence, location, etc.) restent de la compétence de l'Etat fédéral.

Découvrez le régime applicable à votre situation en quelques clics.

Épargner pour votre habitation propre

En épargnant dans une assurance épargne fiscale, vous pouvez vous préparer de manière fiscalement avantageuse à l'acquisition de votre habitation propre. Vous pouvez utiliser la réserve constituée pour financer votre assurance solde d'emprunt au moment où vous contractez un crédit logement. Vous pouvez également faire valoir ces versements dans votre déclaration fiscale et bénéficier d'une réduction d'impôt annuelle de 30% sur le montant épargné.

Attention: depuis le 1er janvier 2020, le bonus logement flamand est supprimé. Si votre assurance épargne est liée à un crédit logement pour votre habitation propre, il n'y aura plus d'avantage fiscal pour les contrats souscrits à partir de cette date.

6. Réutilisez votre hypothèque en cours

Lorsque votre crédit hypothécaire arrive à échéance, vous perdez une importante source d'avantage fiscal. Vous pouvez réutiliser votre hypothèque pour effectuer des transformations ou acheter une deuxième habitation. Vous continuerez ainsi à profiter d'un avantage fiscal en fonction de votre situation personnelle. De plus amples informations à ce sujet sont fournies sur la page Réutilisez votre hypothèque.

Attention: l’avantage fiscal pour les prêts à la rénovation a été supprimé pour les crédits souscrits à partir du 1er janvier 2017 dans le cadre du bonus logement bruxellois, à partir du 1er janvier 2020 dans le cadre du bonus logement flamand et à partir du 1er janvier 2016 dans le cadre du chèque habitat lorsque les travaux ne sont pas concomitants à l’acquisition.

7. Rénovez votre habitation

Découvrez nos 10 conseils pour payer moins d'impôts

Le gouvernement wallon encourage certains types de travaux en octroyant plusieurs avantages fiscaux, telles que des primes à l'énergie (isolation, chauffage, audit énergétique) et des primes à la rénovation (toiture, assèchement des murs, menuiserie extérieure, installation électrique). Certaines communes et provinces prévoient des avantages supplémentaires. De plus amples informations sont fournies sur le site énergie Wallonie.

8. Payez votre aide-ménagère avec des titres-services

En Wallonie, vous pouvez bénéficier d'une réduction d'impôts de 0,90 euros (10%) par titre-service (pour les 150 premiers titres-services uniquement). Un titre-service de 9 euros vous revient à 8,10 euros. L'avantage fiscal maximal est donc de 135 euros par personne et par an.

9. Aidez une PME

En Wallonie, vous pouvez prêter de l'argent (maximum 125.000 euros) de manière fiscalement avantageuse à une PME ou à un ami ou un proche possédant le statut d'indépendant via le prêt "coup de pouce" (pendant 10 ans maximum).

Vous bénéficiez d'un crédit d'impôt annuel de 4% pendant les 4 premières années, puis de 2,5% sur les éventuelles années suivantes. Ce dispositif du nouveau prêt "Coup de Pouce" s’étendra jusque fin 2022.

10. Introduisez les frais de garde d'enfants dans votre déclaration

Introduire les frais de garde d enfant

Vous pouvez introduire les frais de garde jusqu'à 14 euros par jour de garde et par enfant de moins de 14 ans (ou de moins de 21 ans en cas de handicap lourd) dans votre déclaration fiscale. Vous bénéficierez d'une réduction d'impôt de 45%, ce qui représente un avantage pouvant atteindre 6,30 euros par jour de garde.​

Impôts sur les revenus de l'épargne

Comment les intérêts de l'épargne sont-ils imposés ? Quand faut-il payer le précompte mobilier ? Découvrez nos différents exemples.

Exonération du précompte mobilier sur les dividendes