Quels impacts a la durabilité sur la pérennité et le développement des entreprises wallonnes?

La recette pour s’y préparer…

Avant d’entamer toute démarche, il est nécessaire de prendre du recul pour connaître l’état d’avancement de l’entreprise dans de potentielles actions de transition, de détecter les risques, mais surtout mettre en évidence les opportunités qui s’offrent à elle. Pour ce faire, il existe de nombreuses solutions mais il nous semble évident de vous parler du B Impact Assessment. Il s’agit d’un questionnaire gratuit de plus ou moins 200 questions qui peut vous permettre dans un deuxième temps d’obtenir une certification B Corp. Cet outil présente l’avantage d’être pourvu d’une banque d’informations vous proposant des pistes d’amélioration.

Il est également conseillé de réaliser un Bilan Carbone© de l’activité de l’entreprise, à savoir l’estimation des émissions de gaz à effet de serre de chacune des étapes de la chaîne de valeur. Une fois réalisé, il est très facile de mettre en évidence les rubriques sur lesquelles se concentrer pour diminuer significativement son empreinte. Il est heureusement possible de se faire accompagner par des spécialistes afin de réaliser cet exercice et, cerise sur le gâteau, leur intervention pourrait être subsidiée par la Région wallonne jusqu’à 50% de la facture grâce aux Chèques Entreprises – Économie Circulaire.

Tout le monde dans le bateau

Une fois les pistes d’actions détectées, il est nécessaire de s’assurer de la motivation des collaborateurs de l’entreprise, par exemple via l’organisation de séances de sensibilisation ou de team-buildings durables.

Par la suite, il devient intéressant de se mettre autour de la table pour coucher noir sur blanc l’objectif poursuivi et comment l’atteindre. C’est l’étape de rédaction de la Charte RSE: un document d’aide à la décision à utiliser au quotidien dans l’entreprise.

Comment? Par exemple via la Charte Fournisseurs. Cette dernière peut prendre la forme d’une check-list d’une quinzaine de questions commençant par: "cet achat est-il vraiment nécessaire? La quantité commandée est-elle justifiée? Le fournisseur respecte-t-il des chartes ou des labels de durabilité? Existe-t-il un fournisseur plus proche?".

Sur base de cette liste, le responsable des achats aura la permission de passer ses commandes sans demander un avis complémentaire à un référent (en durabilité) si la commande coche par exemple sept cases sur les quinze, la première année. Et un peu plus chaque année suivante. Cette manière de procéder constitue une méthode de mise en place d’une politique d’achat durable mais surtout une méthode augmentant potentiellement l’efficacité du processus d’achat ainsi qu’une source d’économies…

En marche!

Une fois l’objectif fixé et la route tracée, il ne reste "plus qu’à" passer à l’action. Il convient dès lors d’établir des plans d’actions sur les différentes thématiques de la RSE que sont l’environnement, le sociétal et la bonne gouvernance. Parmi les nombreux avantages de ces démarches, l’amélioration de l’image de marque de votre entreprise vis-à-vis des (futurs) clients mais aussi des (futurs) collaborateurs en représente un de taille. Attention cependant à ne pas tomber dans le "greenwashing".

Pour renforcer le bien fondé des démarches et valider la communication qu’on en fait, le fait d’obtenir une certification ou un label durable peut être fortement conseillé en fonction de votre activité et surtout en fonction de vos clients cibles.

Mais s'il y a un conseil à retenir, c’est de ne pas hésiter à se faire accompagner pour chacune des démarches. Surtout que dans certains cas cette aide peut être subsidiée.

Par contre, comme différentes études le mettent en évidence, le principal frein des entreprises dans leur transition durable est le manque de temps, notamment pour trouver les bons interlocuteurs. C’est pourquoi CBC a constitué un ECOsystème d’acteurs de référence afin de vous faciliter la vie et de vous faire gagner du temps dans la concrétisation de vos plans d’actions.

Que pouvez-vous attendre d'un premier rendez-vous?
Nos services Private Banking sont accessibles à toute personne disposant d’un patrimoine de plus de 250.000 euros.

Disclaimer

La présente publication est une interprétation générale de la situation économique actuelle et ne peut être considérée comme un conseil en investissement, une recommandation d’investissement dans les instruments financiers décrits ou une proposition de stratégie d’investissement. 

Les informations contenues dans cette publication peuvent être réutilisées à condition d’en faire la demande et que CBC donne son accord explicite. La réutilisation doit dans tous les cas se limiter aux informations textuelles. Les informations contenues dans cette publication sont fondées sur des sources jugées fiables par CBC Banque. Leur exactitude, leur exhaustivité et leur caractère actuel ne sont toutefois pas garantis. Il ne peut être garanti que les scénarios, risques et prévisions présentés reflètent les perspectives du marché, ni qu’ils seront corroborés par la réalité.  CBC Banque (en ce compris tous leurs préposés) ne peuvent être tenus responsables des conséquences dommageables résultant directement ou indirectement de l’accès, de la consultation ou de l’utilisation des informations et données figurant dans la présente publication ou sur le site www.cbc.be 

CBC Banque SA – entreprise placée sous la surveillance de la FSMA – www.cbc.be

Usufruit d’une seconde résidence ou d’un immeuble de rapport: avantages, limites et obligations

Usufruit d’une seconde résidence ou d’un immeuble de rapport: avantages, limites et obligations

Macron a peut être pris le risque de provoquer une nouvelle crise de la dette

Macron a peut être pris le risque de provoquer une nouvelle crise de la dette

Le mix énergétique en recomposition, 70% de renouvelable en 2050?

Le mix énergétique en recomposition, 70% de renouvelable en 2050?

La croissance européenne continue sur sa belle lancée en mai

La croissance européenne continue sur sa belle lancée en mai