Investissements "responsables", "socialement responsables", "durabilité", critères "ESG", choix des "préférences de durabilité",... Tant de vocables de notre quotidien, mais de quoi parle-t-on exactement?

Ces dernières années, les investisseurs et leurs conseillers se sont de plus en plus tournés vers des placements dits "éthiques" ou "ISR" ou "durables" ou encore "responsables"… Bref, quel que soit le vocable utilisé, il vise des placements qui sont "bons" pour les Hommes et leur environnement.

Mais que trouve-t-on dans ces instruments d’investissement? Offrent-ils une garantie de durabilité? Et comment être sûr de ne pas être dupé par le "greenwashing"?

Dans cet article, nous vous proposons de revenir sur l’émergence de ce concept et sur son évolution jusqu’à la toute récente réglementation européenne visant à assurer plus de transparence pour l’investisseur.

L’émergence de la notion "d’Investissements Responsables"

Au tournant du siècle, de plus en plus de gestionnaires et d’investisseurs ont souhaité avoir à leur disposition des instruments de placement investissant dans des valeurs liées à des activités moins polluantes, plus respectueuses des droits humains, plus "éthiques".

Ainsi est apparue la notion "d’ISR", "Investissement Socialement Responsable" (devenu ensuite, chez KBC, "Investissement Responsable" afin d’englober tout la complexité de cette réalité).

Bien évidemment, afin de garantir le caractère "responsable" de ces investissements, il s’avérait nécessaire de déterminer des critères sur base desquels évaluer chaque instrument financier (actions, obligations, dépôts…). Ainsi sont apparus les critères "ESG".

"ESG" est un acronyme de Environnement, Social & Gouvernance. Le concept "ESG" tire son origine de celui de "triple performance" également appelé "triple P", pour "People, Planet, Profits" créé dans les années 1990. Selon ce concept, les entreprises devraient se concentrer sur chacun des trois "P" plutôt que sur les seuls "Profits", les trois étant tout aussi importants pour permettre aux entreprises d’être durables.

De façon formelle, ces critères "ESG" ont été mentionnés pour la 1ère fois en 1992, au moment de la création de "l’Initiative financière du Programme des Nations unies pour l’environnement", au sein même de l’ONU. C’est d’ailleurs en cette même année 1992 que KBC AM a proposé son 1er fonds responsable…

Néanmoins, ces critères n’avaient aucune valeur contraignante et peu de contrôles étaient effectués ce qui a permis à certains de se livrer à des manœuvres de "greenwashing" qui ont parfois fini par écorner l’image de cette catégorie de placements!

La nouvelle règlementation européenne de 2022

C’est notamment pour cette raison que, ces dernières années, diverses initiatives visant à réglementer et rendre obligatoire l’application de critères identiques pour l’évaluation des aspects E, S et G de toute entreprise ou Etat ont vu le jour à travers le monde.

Celle qui nous concerne directement, c’est l’initiative de la Commission Européenne, entamée en 2018 et revue au début de 2022. Il s’agit d’une réglementation en trois volets visant notamment à obliger les Asset Managers actifs sur le sol européen à:

  • évaluer toute entreprise ou Etat dans laquelle/lequel ils souhaitent investir, dans le cadre de leurs "Investissements Responsables", selon certains critères ou "objectifs durables" définis dans la composante appelée "Taxonomie"1.
  • appliquer ces critères de la même manière afin de rendre les analyses comparables.
  • communiquer en toute transparence, à l’égard des investisseurs, sur la composition de leurs investissements et l’application des critères de durabilité dans la gestion de ceux-ci.

La composante "SFDR"2 (Sustainable Finance Disclosure Regulation)  vise précisément à réglementer cette publication d'informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers. Elle établit également une classification des fonds réputés "durables". Ainsi entendrez-vous désormais votre conseiller vous parler de fonds:

  • Article 6: fonds conventionnels, qui ne promeuvent pas des caractéristiques ESG.
  • Article 8: fonds qui promeuvent des caractéristiques environnementales ou sociales: tous les fonds qui promeuvent une combinaison de caractéristiques environnementales et/ou sociales.
  • Article 9: fonds ayant un objectif d'investissement durable: tous les fonds qui ont un objectif durable et dont la contribution concrète à cet objectif peut être mesurée et rapportée.

Naturellement, toutes ces mesures mises en place rendent de plus en plus difficilement praticable toute velléité de "greenwashing" tant de la part des entreprises que des gestionnaires de fonds. Et c’est bien là un des buts principaux des nouveaux textes.

En conséquence de la révision de cette réglementation, chaque Etat a vu son régulateur (la "FSMA" pour la Belgique) établir un certain nombre de nouvelles procédures assurant la mise en œuvre correcte des nouveaux textes.

C’est dans ce cadre que votre conseiller vous a récemment demandé (ou le fera très bientôt) de compléter et signer un document appelé "Détermination de vos préférences en matière de durabilité". En effet, les institutions financières ont désormais l’obligation de baser leurs conseils en investissements tant sur votre "profil d’investisseur" que sur vos préférences en termes de durabilité, c’est-à-dire votre sensibilité au respect des critères ESG dans les instruments que vous acquérez.

Evolution chez les Asset Managers

Petit retour dans le passé proche…

Depuis de nombreuses années, sous l’impulsion notamment de leurs clients, les gestionnaires de fonds avaient créé puis, parfois, fortement développé leurs gammes de fonds dits "responsables". Ce fut clairement le cas de KBC Asset Management avec qui collabore majoritairement CBC.

Ce développement important au fil des années a clairement engendré un "cercle vertueux" dans le monde des entreprises et des marchés financiers. En effet, au fur et à mesure que croissait la demande des investisseurs, les Asset Managers y répondaient en élargissant leur offre et celle-ci, toujours plus large et pointue, de fonds ciblés attirait de nouveaux investisseurs. Il faut dire que ces dernières années l’enchaînement de catastrophes (climatiques, sanitaires), la hausse des tensions géopolitiques ou encore l’essor (et les dérives) des réseaux sociaux ont contribué à l’éveil des consciences et incité de nombreux investisseurs à regarder de plus près la composition ou l’origine des titres qu’ils achetaient. Dans le même temps, le marché des "obligations vertes" se développait également fortement. Tant et si bien qu’au niveau mondial les avoirs gérés au sein d’instruments qualifiés de "responsables" ont cru de façon exponentielle ces 10 dernières années.

Là où se trouve la vertu de ce grand mouvement, c’est notamment que les entreprises ont bien compris que désormais il était important pour elles de faire en sorte que leurs actions et/ou obligations figurent au sein de l’univers des investissements catégorisés "responsables". Cela a été, en leur sein, le moteur de nombreux changements favorables tant à l’environnement qu’aux travailleurs.  

Regard vers l’avenir…

Le développement des gammes d’investissements "verts" va connaître (et connaît déjà depuis l’été dernier) une nouvelle accélération puisque la nouvelle réglementation, décrite ci-avant, oblige désormais les gestionnaires à aller un pas plus loin en assurant à leurs clients-investisseurs de pouvoir disposer d’une offre suffisante de fonds dit "art 6", ce qui est généralement le cas depuis bien longtemps, mais surtout de fonds classifiés "art 8" et "art 9".

Et là, il y a encore un peu de chemin à faire pour nombre d’Asset Managers. Même si, en la matière, nous pouvons nous féliciter de notre collaboration avec KBC Asset Management qui est assurément à la pointe en la matière!

Gageons que ces nouveaux développements inciteront plus d’investisseurs et surtout plus d’entreprises à adopter des comportements soucieux:

  • de la préservation de notre environnement (Environnement, Planet).
  • du respect des femmes et hommes qu’elles emploient (Social, People).
  • du maintien ou de l’instauration d’une gouvernance garantissant la justice, la justesse et l’équité au-delà de l’unique recherche de l’enrichissement (Gouvernance) .


1
Règlement UE 2020/852 du 18 juin 2020 sur l’établissement d’un cadre visant à favoriser les investissements durables et modifiant le règlement UE 2019/2088 ("règlement Taxonomie").
2 Règlement UE 2019/2088 du 27 novembre 2019 sur la publication d’informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers ("règlement Transparence").

Disclaimer

La présente publication est une interprétation générale de la situation économique actuelle et ne peut être considérée comme un conseil en investissement, une recommandation d’investissement dans les instruments financiers décrits ou une proposition de stratégie d’investissement. 

Les informations contenues dans cette publication peuvent être réutilisées à condition d’en faire la demande et que CBC donne son accord explicite. La réutilisation doit dans tous les cas se limiter aux informations textuelles. Les informations contenues dans cette publication sont fondées sur des sources jugées fiables par CBC Banque. Leur exactitude, leur exhaustivité et leur caractère actuel ne sont toutefois pas garantis. Il ne peut être garanti que les scénarios, risques et prévisions présentés reflètent les perspectives du marché, ni qu’ils seront corroborés par la réalité.  CBC Banque (en ce compris tous leurs préposés) ne peuvent être tenus responsables des conséquences dommageables résultant directement ou indirectement de l’accès, de la consultation ou de l’utilisation des informations et données figurant dans la présente publication ou sur le site www.cbc.be 

CBC Banque SA – entreprise placée sous la surveillance de la FSMA – www.cbc.be

La croissance européenne continue sur sa belle lancée en mai

La croissance européenne continue sur sa belle lancée en mai

Quels impacts a la durabilité sur la pérennité et le développement des entreprises wallonnes?

Quels impacts a la durabilité sur la pérennité et le développement des entreprises wallonnes?

Entrepreneurs? Découvrez cette solution d’accompagnement et amplifiez votre impact!

Entrepreneurs? Découvrez cette solution d’accompagnement et amplifiez votre impact!

Un moyen de conserver son patrimoine dans la famille tout en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse?

Un moyen de conserver son patrimoine dans la famille tout en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse?