À y regarder de plus près,

ce qui compte dans les circuits courts, c’est prendre soin de sa santé et son environnement, à un juste prix!

À y regarder de plus près,

ce qui compte dans les circuits courts, c’est prendre soin de sa santé et son environnement, à un juste prix!

Publié le 1er mars 2018 

Lorsqu’on parle de consommation, le prix vient automatiquement à l’esprit. Et si nous dépassions ce postulat en rapprochant les intérêts du producteur et du consommateur?

À chaque produit, son juste prix! C’est l’un des piliers fondamentaux d’une tendance qui fait progressivement son retour chez nous: consommer local via les circuits courts pour que chacun s’y retrouve. Désormais, plus d’un Belge sur deux accorde de l’importance à cette façon de consommer. 

Un retour à la ferme et à la terre

Vente à la ferme, magasins de producteurs, paniers collectifs, distributeurs automatiques,… il existe une diversité de circuits courts et chacun peut y trouver son compte en fonction de ses objectifs. L’envie de prendre soin de soi et de sa santé est la raison principale qui pousse les Belges à consommer en circuits courts (45%), suivie par le respect de l’environnement (31%) et la solidarité avec les producteurs (12%). Les Belges consommant en circuits courts placent par ailleurs le prix (65%) en tête des critères pouvant les inciter à acheter davantage via ces filières. «Notre étude montre qu’il n’y a pas de profil type de consommateurs en circuits courts. Cette façon de s’alimenter parle à toutes les générations et toutes les classes sociales. C’est d’ailleurs ce qui en fait sa force et une belle opportunité pour les producteurs.» précise Caroline Devillers.

Les matières premières en ligne de mire

À l’heure actuelle, les perspectives d’évolution des prix des matières premières agricoles, qu’il s’agisse du blé, du sucre, de la viande ou du lait, sont interpellantes. L’agriculteur belge va devoir évoluer dans un environnement marqué par la fluctuation des prix des matières premières agricoles à cause des conditions climatiques, de la hausse de la production, de l’impact du change et des mesures protectionnistes. Une façon d’échapper en partie à cette tendance sur les prix et d’améliorer sa rentabilité est de recourir aux circuits courts.

La moitié des agriculteurs que nous avons interrogés bénéficient grâce à ce type de vente d’une marge plus importante, et ce à juste titre, car il ne faut pas minimiser l’organisation et la main-d’œuvre que cela implique.

Caroline Devillers

CBC Banque et les circuits courts: 5 recommandations aux producteurs!

CBC Banque accompagne chaque jour le développement de plus de 5000 exploitations agricoles dynamiques en Wallonie. Dans ce cadre, nous souhaitons leur apporter de la valeur ajoutée et nous nous sommes notamment intéressés à la perception et aux attitudes des Belges face aux circuits courts. Ainsi, nous adressons 5 recommandations aux producteurs belges: 

  • Développez vos ventes en circuits courts (si votre business s’y prête): ce mode de consommation a la cote et il reste des parts de marché à prendre. Plus d’un Belge sur deux (54%) y accorde de l’importance.
  • Allez à la rencontre des consommateurs: en moyenne, le consommateur parcourt moins de 5 km de distance pour acheter ses produits. Rencontrer et parler avec le consommateur, c’est aussi pouvoir mieux répondre à ses attentes.
  • Privilégiez les marchés locaux mais ne boudez pas la grande distribution: les Belges achètent le plus souvent leurs produits issus des circuits courts sur les marchés (65%) et à la ferme (38%). Mais le 2ème canal de vente le plus efficace reste le supermarché lorsqu’on a pu y décrocher une place à un prix correct.
  • Unissez vos forces: échangez vos connaissances et serrez-vous les coudes tant en termes de logistique que de production, de transformation ou de distribution. C’est ça l’avenir!
  • Soyez fiers de vos produits et valorisez-les: identifiez vos forces pour qu’elles soient visibles de tous. Mettez en avant la bonne qualité de vos produits et le mode de production respectueux que vous pratiquez, le consommateur y est sensible!

Cette page est-elle utile pour vous? Oui Non

D'autres regards d'experts

La Wallonie n’est plus qu’à un clic de la Chine.

La Wallonie n’est plus qu’à un clic de la Chine.

    
Le chrono est en marche pour les entrepreneurs prêts à saisir leur chance.

Le chrono est en marche pour les entrepreneurs prêts à saisir leur chance.

 
La réforme des pensions, c’est l’arbre qui cache une forêt (enchantée?).

La réforme des pensions, c’est l’arbre qui cache une forêt (enchantée?).

    
La réforme fiscale amène simplement la Belgique dans le peloton européen!

La réforme fiscale amène simplement la Belgique dans le peloton européen!