Comment investir dans le numérique?

Comment investir dans le numérique?

Aujourd'hui, plus personne ne dit «aller sur Internet». Nous sommes connectés en permanence. Nous avons le monde dans notre poche ou notre sac à main. Savez- vous que depuis la fin 2015, nous sommes plus nombreux à utiliser Google sur un smartphone que sur un ordinateur portable? C'est Google qui l'affirme. En tout cas, une chose est claire: il est indispensable d'investir dans le numérique.

Les nouveaux clients sont en ligne

Avez-vous déjà remarqué à quel point le «parcours client» a changé ces dernières années? Les clients ne recherchent plus les produits et les services comme avant. 

Jusqu'il y a quelques années, en clients fidèles, ils se rendaient dans un point de vente ou chez un spécialiste. Ils avaient un besoin spécifique et l'expliquaient au vendeur, qui leur proposait diverses solutions possibles. La plupart du temps, ils avaient une préférence pour l'une ou l'autre marque et la vente était donc réglée rapidement. 

Aujourd'hui, les choses ont changé. Lorsque les clients ont un besoin particulier à satisfaire, ils s'emparent de leur smartphone pour trouver une solution. Ils découvrent d'abord un service ou un produit susceptible de faire l'affaire, puis ils comparent différentes marques et différents vendeurs. Et c'est parfaitement informés qu'ils arrivent dans votre magasin ou votre entreprise. 

En soi, c'est une évolution très positive. Du moins, si vous savez comment exploiter les ressources numériques pour attirer ces clients bien informés. 

Il est difficile de pêcher dans un étang vide

Un bon conseil pour les entrepreneurs: sachez toujours où se trouve votre groupe cible. Par exemple, si vous vendez des équipements pour automobiles, il sera peu utile de lancer une campagne à la gare locale. 

Pour engranger du chiffre d'affaires, vous devez avant tout connaître votre groupe cible, savoir où il se trouve et vous adresser à lui de la bonne manière. Il n'en va pas autrement lorsqu'il s'agit de commerce en ligne. Le festival Tomorrowland n'attirerait pas grand-monde s'il n'était annoncé que sur des sites Internet destinés aux seniors. 

Définissons quelques lignes directrices qui divisent le paysage numérique en différents domaines, où vous êtes présent ou pas. 

Votre site Internet

Votre site Internet est un bien immobilier virtuel, auquel sont liées toutes vos autres activités numériques. Il coûte de l'argent, certes. On entend souvent dire: «Je n'en ai pas besoin, puisque je ne fais pas de vente de ligne». C'est une erreur de raisonnement fréquente de la part des entreprises belges.

Il est vrai que les consommateurs n'achètent pas toujours en ligne, surtout si vous n'avez pas de boutique virtuelle. Mais n'oubliez pas ce que nous venons de dire: ils font bel et bien leurs recherches en ligne. Et le plus souvent, ils utilisent Google. Il est donc important que le nom de votre entreprise apparaisse sur la première page de résultats. 

Pensez aux smartphones

Google sanctionne les sites non «responsive» en les faisant apparaître plus bas dans la liste des résultats de recherche. Un site «responsive» ou adaptatif est un site qui s'adapte à l'écran sur lequel il est affiché. Avez-vous déjà visité, avec votre smartphone, un site sur lequel vous deviez constamment zoomer et dézoomer avec le pouce et l'index pour pouvoir en consulter le contenu? C'est irritant, vous ne trouvez pas? Combien de temps êtes-vous resté sur ce site? Sans doute pas bien longtemps. 

Pensez donc aux appareils mobiles au moment de développer votre site. Mieux encore: sachant qu'il y a plus de recherches effectuées sur des smartphones que sur des ordinateurs portables, donnez même la priorité à ce format. Cette approche est parfois appelée mobile first.

Et côté coût? 

C'est à vous d'en décider, même si la dépense ne doit pas nécessairement être colossale. Les nouveaux restaurants, par exemple, n'ont souvent besoin que d'une page Facebook. Si vous optez pour cette solution, vous n'aurez strictement rien à payer. Mais vous ne serez pas facile à trouver sur Google. 

Pour les petits starters, un site simple mais bien conçu est plus que suffisant. Si vous ne disposez vraiment pas des moyens nécessaires, essayez éventuellement de trouver un développeur web avec qui vous pourrez faire un échange de services. 

Pour les grandes entreprises, en revanche, il est recommandé de prévoir un montant plus conséquent. Faut-il développer un site haut de gamme, à la pointe de l'innovation, assorti de fonctionnalités personnalisées? C'est une possibilité qui ne manquera pas de vous mettre en valeur auprès de vos clients. Cependant, les éléments les plus importants sont la visibilité et la convivialité et méritent, à ce titre, un budget raisonnable. 

Les médias sociaux

De nombreux entrepreneurs entretiennent des rapports amour-haine avec les médias sociaux. Ils reconnaissent qu'ils offrent un moyen rapide et efficace de trouver de nouveaux clients, ainsi qu'une plateforme qui leur permet de construire une sorte de communauté autour de leur marque. Dans le même temps, ils redoutent les commentaires qui pourraient être publiés à leur sujet. Si les internautes ont envie de parler de votre entreprise dans les médias sociaux, ils le feront quoi qu'il en soit. Que vous y soyez présent ou pas, cela leur importera peu. Sachant cela, vous avez tout intérêt à y être afin de pouvoir réagir. Il vaut toujours mieux intervenir dans la conversation de manière appropriée que rester spectateur. 

Pour votre entreprise, il y a encore d'autres raisons d'utiliser les médias sociaux. Ces canaux vous permettent de rester en contact avec vos clients entre, pendant ou après les moments d'achat. Vous pouvez partager des contenus intéressants, publier des offres spéciales ou, tout simplement, participer directement à des conversations. Posez des questions, réagissez à ce que fait votre groupe cible. 

Veillez toutefois à utiliser le bon canal de la bonne manière. Vous pouvez trouver une multitude d'informations à ce sujet.

Voici déjà quelques règles de base:

  • Facebook: les internautes se connectent pour visionner les photos de leurs amis ou des vidéos amusantes. Le contenu que vous y publiez doit donc toujours rester léger. Vous pouvez vous permettre une petite blague.
  • Twitter: pour se détendre, mais aussi pour mener des conversations rapides et se tenir au courant de l'actualité. Le contenu peut être léger, mais il doit être pertinent. Posez des questions et répondez aux questions de vos clients. Partagez aussi des choses intéressantes pour votre public cible. Si vous vendez du matériel de jardin, par exemple, pourquoi ne pas partager une vidéo dans laquelle un spécialiste explique comment tailler un rosier? Vos clients (potentiels) apprécieront.
  • LinkedIn: extrêmement professionnel. Peu de personnes l'utilisent aussi activement que Facebook et Twitter. Réservez cet outil pour votre communication professionnelle et le recrutement de nouveaux collaborateurs. 
  • Pinterest / Instagram: le lieu par excellence pour ceux qui travaillent avec des éléments visuels forts, comme les designers. Les créatifs peuvent également en retirer un avantage. Par exemple, vous pouvez lancer le concours de la photo la plus originale avec l'un de vos produits et décerner un prix à la meilleure réalisation. Vous pouvez aussi réunir ces photos sur votre page de profil. 
  • Autres: nous pourrions continuer encore longtemps. L'important est de savoir pourquoi les internautes sont présents sur la plateforme en question et d'agir en conséquence. 

Une boutique virtuelle?

Un site bien conçu vous assure une bonne visibilité sur Internet. Grâce à lui, les personnes qui recherchent des informations ou des produits spécifiques peuvent arriver jusqu'à vous. Pour aller encore plus loin, vous pouvez ouvrir une boutique virtuelle qui vous permettra de conclure la vente sur le moment même. 

L'investissement ne doit pas nécessairement être excessif. De nombreux modules fiables peuvent être utilisés pour créer une boutique en ligne en toute simplicité. Vous devrez évidemment y investir un peu plus par la suite. Quoi qu'il en soit, l'investissement sera nettement moins lourd que si vous décidez d'ouvrir un point de vente physique. 

Quelques aspects à ne pas négliger:

  • Votre boutique virtuelle doit être au moins aussi conviviale sur les appareils mobiles que sur un ordinateur portable.
  • Recherchez un partenaire fiable pour pouvoir offrir un module de paiement en ligne sécurisé. Veillez à ce qu'il soit aussi simple que possible. Conseil: chaque clic supplémentaire augmente le risque de perdre le client. Il s'agit donc de limiter au maximum le nombre de clics entre la découverte du produit et le paiement final.
  • N'ennuyez pas vos clients avec des descriptions de produits à n'en plus finir. Proposez un contenu simple, clair et surtout suffisamment court. Accompagnez-le de visuels parlants.  
  • Pensez à Google: informez-vous sur les règles de base à respecter pour une bonne visibilité dans Google. La SEO (Search Engine Optimization) est indispensable dans le cadre d'une stratégie numérique efficace.

L'e-mail: toujours efficace

Une bonne campagne d'e-mailing reste un outil très efficace. Le tout est de la mettre en place de manière appropriée. Écrivez uniquement aux personnes qui l'ont demandé, ne vous laissez pas tenter par l'achat d'un fichier d'adresses bien cher. Donnez aux visiteurs la possibilité de communiquer leur adresse sur votre site.

Peu de personnes le font spontanément, à moins d'être déjà très intéressées par votre marque. La plupart s'attendent à recevoir quelque chose en échange. Offrez par exemple un bon de réduction numérique. Ou un E-book reprenant des informations qui les intéressent. Ou… 

Une fois que vous aurez obtenu un nombre suffisant d'adresses, vous pourrez lancer vos campagnes. Ne le faites pas trop souvent, et seulement lorsque vous avez réellement quelque chose d'intéressant à dire. Rappelez-vous ce que vous ressentez lorsque votre boîte mail déborde de messages publicitaires futiles!

Mais que dire? C'est simple: annoncez des offres spéciales ou communiquez des informations intéressantes. Tout dépendra de votre secteur d'activité et du type de clients que vous ciblez. 

Cette page est-elle utile pour vous? Oui Non

Qu'est-ce que l'e-commerce?

Qu'est-ce que l'e-commerce?

Le commerce virtuel, c'est bien plus qu'une boutique en ligne. En quoi consiste l'e-commerce? Comment prendre le train de l'e-commerce? L'e-commerce en chiffres. Astuces et conseils.

Quel type de point de vente choisir ?

Quel type de point de vente choisir ?

CBC Banque et Assurance

Vous voulez fonder votre entreprise mais ne savez pas où l'implanter ? Choisir un point de vente n'est pas si simple car vous devez tenir compte d'énormément de facteurs. Que vous vouliez proposer des services ou des produits, le lieu joue un rôle important.