«Tout le monde y gagne avec les circuits courts!»

Caroline Devillers, Responsable du Marché Agri chez CBC Banque

«Tout le monde y gagne avec les circuits courts!»

Caroline Devillers, Responsable du Marché Agri chez CBC Banque

Depuis quelques années, la vente et l’achat de produits alimentaires en circuits courts ont le vent en poupe. Plus d’1 Belge sur 2* accorde de l’importance à cette façon de consommer qui prévoit maximum un intermédiaire entre le producteur et l’acheteur. Entre l’envie de prendre soin de soi pour le consommateur et des prix plus justes pour les producteurs, tout le monde s’y retrouve.

Un retour à la ferme et à la terre

Caroline Devillers

Les marchés (65%*) arrivent en tête du classement des endroits où les Belges achètent le plus souvent leurs produits alimentaires en circuits courts, suivis par les fermes (38%*).

«De plus en plus de consommateurs souhaitent acheter des produits de qualité fabriqués et vendus près de chez eux, à moins de 5km de distance en général. Vente à la ferme, magasins de producteurs, paniers collectifs, distributeurs automatiques,… il existe une diversité de circuits courts et c’est une bonne chose», explique Caroline Devillers.

Prendre soin de soi, au juste prix

L’envie de prendre soin de soi et de sa santé est la raison principale qui pousse les Belges à consommer en circuits courts (45%*). Et le prix est en tête des critères pouvant les inciter à acheter davantage via ces filières. «Les circuits courts permettent à chacun de donner un juste prix aux produits. La moitié des agriculteurs que nous avons interrogés bénéficient grâce à ce type de vente d’une marge plus importante, et ce à juste titre.» ajoute Caroline Devillers.

Un rempart économique pour nos producteurs

A l’heure actuelle, les perspectives d’évolution des prix des matières premières agricoles, qu’il s’agisse du blé, du sucre, de la viande ou du lait, sont interpellantes. L’agriculteur belge va devoir évoluer dans un environnement marqué par la fluctuation des prix des matières premières agricoles à cause des conditions climatiques, des incertitudes de production, de l’impact du change, etc. Une façon d’échapper en partie à cette tendance sur les prix et d’améliorer leur rentabilité est, pour les producteurs dont le business le permet, de recourir aux circuits courts et mettre en avant leurs produits de qualité.

 

* Sondage réalisé par IPSOS à la demande de CBC Banque en juillet 2017.