Surveillance du cours plancher

Surveillance du cours plancher

Même le fonds stratégique le mieux diversifié peut voir sa valeur baisser si le climat sur les marchés financiers se dégrade. Pour une protection renforcée, vous pouvez compléter la stratégie d’investissement par la surveillance du niveau plancher. Il s’agit d’un système fondé sur un modèle de gestion mathématique visant à maintenir en permanence la valeur de votre investissement au-dessus d’un niveau plancher déterminé au préalable. Le modèle fait en outre une distinction entre les investissements plus risqués (actions et obligations) et les investissements moins risqués (liquidités).

Modalités de fonctionnement de la surveillance du niveau plancher

Si les marchés financiers évoluent favorablement, le fonds suit la répartition basée sur la stratégie d’investissement KBC/CBC.

  • Lorsque les marchés sont baissiers, le modèle de gestion invite à plus de prudence et les investissements plus risqués sont convertis en investissements moins risqués.
  • Le modèle de gestion permet de réintégrer des investissements plus risqués en portefeuille – totalement ou partiellement – une fois que les marchés se reprennent.

Où se situe le niveau plancher ?

C’est vous qui déterminez à quel niveau se situe précisément le plancher. En fonction du risque que vous êtes prêt(e) à accepter, vous fixez le plancher à 95%, 90% ou 85%. Le plancher est redéfini chaque année en fonction de la valeur d’inventaire du fonds en vigueur à ce moment-là. Ce nouveau plancher, qui peut être supérieur ou inférieur au précédent, marque un nouveau départ et reste valable un an. Notez que le niveau plancher ne constitue pas une garantie quant au rendement ou au prix de remboursement.

Le niveau plancher expliqué visuellement

Supposons que vous ayez opté pour une formule avec un niveau plancher de 90%. Lors de la dernière révision du plancher, la valeur d’inventaire de l’investissement était de 250 euros. Le niveau plancher actuel s’élève donc à 225 euros (= 90% x 250 euros). Un an après la révision du plancher, le nouveau niveau plancher est redéfini.

Scénario 1 : au bout de cette année, la valeur d’inventaire de l’investissement a augmenté, passant par ex. de 250 euros à 260 euros. De ce fait, le niveau du plancher peut être revu à la hausse, de 225 euros à 234 euros (= 90% x 260 euros). Le nouveau plancher est valable, lui aussi, pendant un an.

Scénario 2 : au bout de cette année, la valeur d’inventaire de l’investissement a diminué, passant par ex. de 250 euros à 240 euros. Dans ce cas, le plancher est ramené de 225 euros à 216 euros (= 90% de 240 euros). Ce nouveau départ permet au gestionnaire du fonds de retourner sur le marché avec une perte limitée, de manière à suivre la hausse lors de la reprise des marchés financiers.

D’autres innovations pour un résultat meilleur encore

Nous suivons de très près les conditions du marché et nous affinons notre modèle avec des innovations afin d’être les plus réactifs possible. Voyons quelles sont ces innovations.

Plus de potentiel haussier quand le marché est favorable

Lorsque les marchés financiers affichent de bonnes performances, le modèle de gestion permet, de façon temporaire et contrôlée, d’intégrer plus d’actions dans le portefeuille. Cela ne peut s’envisager qu’en cas d’écart suffisamment important entre la valeur du portefeuille et le niveau plancher et si le taux de fluctuation des bourses ne dépasse pas certaines limites. De cette manière, le potentiel haussier est exploité sans perdre de vue le niveau plancher.

Protection supplémentaire en cas de hausse des taux d’intérêt

En période de faibles taux d’intérêt, les gestionnaires doivent être attentifs aux hausses de taux. Celles-ci ont en effet un impact négatif sur la valeur des obligations existantes. Dans une telle situation, le modèle de gestion assure une protection supplémentaire en vendant – de façon temporaire et contrôlée – des obligations au profit des liquidités, sans pour autant réduire la position en actions.

Cette page est-elle utile pour vous? Oui Non