467253789
467253789

Le secteur technologique a voulu éviter la correction boursière

Hier

Nous écrivions hier que la séance boursière de lundi avait été marquée par la chute des actions technologiques. Ainsi depuis le sommet historique du 12 février dernier, le déclin cumulé de l’indice américain Nasdaq des valeurs technologiques atteignait 10.6% (graphe ci-dessous). Or il est communément admis qu’un marché entre en phase dite de "correction" lorsqu’il perd plus de 10% depuis un sommet récent. S’il poursuivait sur cette spirale négative, le Nasdaq serait alors en route vers ce qu’on nomme un marché "baissier" (soit un déclin prolongé de 20% ou plus). Or les investisseurs semblent s’être rebiffés afin d’éviter ce camouflet boursier supplémentaire à ce secteur emblématique en faisant bondir hier l’indice Nasdaq de 3.7%!

Le secteur technologique a particulièrement bénéficié de la hausse des actions des semi-conducteurs (+6.1% en moyenne) comme par exemple Xilinx (+7.3%), Microchip (+6.4%), AMD (+6.2%), Intel (+4.8%) et surtout Nvidia (+8%). Signalons par ailleurs la hausse de 3.8% du secteur cyclique US uniquement due au rebond fulgurant de Tesla (+20%!).

Mais avant le rebond du secteur technologique américain, ce secteur avait aussi gagné 2.3% en clôture hier soir en Europe où on a noté aussi la belle performance des services aux collectivités progressant de près de 2% par rapport à la veille, la détente sur les taux étant plutôt favorable à un secteur traditionnellement assez endetté. On aura ainsi souligné la bonne forme des "utilities" et des sociétés d’électricité illustrée notamment par les gains en Engie (+3.3%), RWE (+2.4%), E.ON (+2.2%), EDP (+4.2%), mais aussi la forte hausse d’Orsted (+6.2%), le champion danois des énergies renouvelables. 

Le mouvement de yo-yo sectoriel allant dans les deux sens, assez logiquement ce sont les gagnants de lundi qui ont fait hier l’objet de prises de bénéfices et en particulier le secteur financier (-0.5% en Europe et -0.9% aux USA) qui a vu les actions des grandes banques perdre une partie des gains de lundi. La détente sur les taux expliquant en grande partie cela : depuis le sommet de vendredi, le taux à 10 ans US est ainsi passé de 1.62 à 1.54%. Et les propos hier de l’économiste en chef de l’OCDE ont contribué aussi à rassurer les marchés en signalant que les tensions inflationnistes n'inquiètent guère l'Organisation pour qui les banques centrales doivent maintenir leurs politiques accommodantes.

À noter enfin que suivant la décrue des prix pétroliers (le Brent à 66.75 USD le baril actuellement perd 6.5 % depuis son sommet d’il y a 2 jours), les actions pétrolières ont suivi le mouvement, particulièrement aux USA (-2% en moyenne).

Aujourd'hui

Ce matin bourses asiatiques évoluent de manière dispersée. Si Séoul baisse par exemple de 0.6%, Hong Kong gagne 0.2% et Shanghai-Shenzhen 1%, Tokyo étant quasiment inchangé. En Chine, un rapport sur la flambée des prix à la production a mis en évidence le risque d'inflation dans ce pays, les usines facturant davantage les biens vendus à l'étranger. Et justement, à propos d’inflation, aujourd’hui les regards des investisseurs seront tournés vers les États-Unis et l’évolution des prix à la consommation. D’autant qu’avec les plans d’aide américains et notamment les virements et chèques de 1.400 dollars du Trésor américain, qui seront versés entre la fin du mois de mars et le début du mois d’avril, on peut s’attendre à une nouvelle poussée des craintes inflationnistes très prochainement…

Signe peut-être de l’inquiétude des opérateurs à ce sujet, les futures (contrats à terme) prédisent actuellement (7h45) une baisse de 0.4% à l’ouverture tant des marchés européens qu’américains.

Vous souhaitez plus d’informations sur nos services CBC Private Banking? N’hésitez pas à demander une première entrevue sans engagement.

Prendre rendez-vous

Avertissement

Cette publication a été rédigée par Michel Ernst, Stratégiste Actions de CBC Banque. Toutes les considérations reprises dans cette publication reflètent l'analyse personnelle de l’auteur à la date mentionnée. Cette analyse est basée sur des sources accessibles au public et prend en compte des éléments relevant des contextes économique, politique et financier du moment. Elle est donc susceptible d’être modifiée à tout moment, sans notification préalable. 

Les données de cette publication sont générales et purement informatives. Ces informations ne peuvent pas être considérées comme une offre d'achat ou de vente d'instruments financiers. Elles ne peuvent pas non plus être assimilées à des conseils ou recommandations d'investissement ou à des recherches en investissements au sens de la législation et de la réglementation sur les marchés d'instruments financiers.

Bien que les informations fournies se fondent sur des sources pouvant être considérées comme fiables, et bien que toutes les précautions raisonnables aient été prises pour préparer ce document, CBC Banque ne garantit ni son exactitude ni son exhaustivité. 

Ni CBC Banque ni aucune entité du Groupe KBC ne pourra être tenue pour responsable des conséquences pouvant résulter de l’utilisation des informations, opinions ou estimations contenues dans le présent document.

L’auteur de ce document confirme ne pas détenir, pour compte propre, à la date de la publication, d’instruments financiers émis par les sociétés qui pourraient y être mentionnées.

Toute transmission, vente, diffusion ou reproduction des informations, publications et données est interdite sous quelque forme et par quelque moyen que ce soit, sauf autorisation expresse, écrite et préalable de CBC Banque, CBC Banque SA, Avenue Albert Ier 60, 5000 Namur, Belgique. TVA BE 0403.211.380, RPM Liège division Namur, FSMA 017588 A.

Nous utilisons des cookies et technologies similaires pour garantir le bon fonctionnement de notre site internet et rendre votre navigation plus agréable. Ils nous permettent aussi d’adapter notre site à vos besoins et préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou vous n’êtes pas d’accord? Cliquez ici.