Qu'entend-on par "smart city"?

La smart city ou ville intelligente est synonyme de ville durable. La technologie permet de collecter des informations sur la qualité de l'air, la consommation d'énergie, la mobilité, la sécurité et l'état des sols. Les villes intelligentes utilisent l'Internet des objets. Elles collectent des données, qui génèrent des actions leur assurant une croissance durable, d'où le concept de ville durable.

Les chiffres révèlent qu'en 2020, la population des 600 plus grandes villes du monde augmente de 1,5 million d'habitants par semaine. 50% de la population (mondiale) vit en ville, un pourcentage qui devrait grimper à 70% d'ici 2050. Or, une population plus nombreuse produit plus de déchets et consomme davantage d'énergie.

Comment les villes durables peuvent-elles apporter leur contribution?

  • Certaines villes (telles que Gand) sont équipées de poubelles intelligentes (des capteurs signalent qu'elles sont pleines), ce qui permet de ne les vider que lorsque cela s'avère nécessaire.
  • Le contrôle de la circulation permet de faire passer au rouge l'ensemble des feux de circulation afin de donner la priorité aux services d'ordre (ambulance, police). Il peut également s'appliquer aux écoliers.
  • Dans la gestion de l'énergie et des égouts.
  • L'éclairage qui s'allume ou dont l'intensité augmente à chaque passage (et dont l'intensité diminue ou qui s'éteint ensuite). Ces mâts d'éclairage (LED) peuvent servir pour les antennes 5G, les caméras, le wifi, les capteurs de mesure de la qualité de l'air.

À l'avenir, il devrait être possible d'utiliser le réseau électrique (alimenté par des panneaux solaires) pour charger et décharger les batteries des voitures. Prenons un exemple: vous rendez visite à un ami dont le chauffage de terrasse est allumé. Vous branchez votre voiture dans la prise et la batterie de votre voiture fournit l'électricité nécessaire au chauffage de terrasse de votre ami (l'énergie est extraite de votre batterie). À un moment donné, la décharge s'arrête (la batterie doit en effet conserver un minimum de capacité). Vous devez payer pour charger votre batterie, mais votre ami doit également vous rembourser l'utilisation de votre batterie. Et la technologie du blockchain peut être la solution parfaite pour effectuer le règlement de la transaction entre vous.

Tout cela est-il une utopie? Non, certainement pas si l'on tient compte du fait que les voitures de société devront être électriques d'ici 2026.

Qualcomm (consensus Bloomberg: 4,3/5, objectif de cours: 172,70 USD, cours: )

Qualcomm conçoit des semi-conducteurs principalement pour les appareils mobiles. L'entreprise développe des processeurs (série Snapdragon) et des puces qui assurent les communications sans fil sur la base d'une technologie CDMA brevetée (Code Division Multiple Acces - norme technique pour les réseaux mobiles 3G et 4G actuels).

Les étoiles semblent s'aligner pour Qualcomm. À présent que les ventes de smartphones 5G atteignent leur vitesse de croisière, ses revenus de licences augmentent. En outre, de plus en plus de fabricants utilisent ses composants.

Ainsi, Apple a remplacé les modems Intel par ceux de Qualcomm dans son nouvel iPhone 12. Entre-temps, Huawei n'a toujours pas accès au système d'exploitation Android, ce qui signifie que la concurrence (Vivo, Oppo et Xiaomi), qui recourt traditionnellement aux composants de Qualcomm, grignote des parts de marché. Le modèle économique de Qualcomm repose (actuellement) sur deux activités. L'entreprise développe des puces (processeurs Snapdragon, modems, etc.) pour appareils mobiles. Ces SOC (Systems-On-Chip) sont au cœur de la plupart des appareils Android. Apple, le plus grand producteur de smartphones (en termes de bénéfices), a en revanche choisi d’assurer lui-même une grande partie de la conception de ses processeurs. Cette activité représente environ deux tiers de son chiffre d’affaires et un tiers de son bénéfice.
Une division séparée, Qualcomm Technology Licensing (QLT), est dédiée à la recherche fondamentale (brevets) dans le domaine des communications sans fil.

La norme technologique CDMA, notamment conçue par Qualcomm, est cruciale pour les réseaux 3G et 4G actuels et la future technologie 5G. Maintenant que son rachat par Broadcomm est mort et enterré et que ses projets d'absorption de NXP ont été bloqués par le régulateur chinois, l'entreprise reste toutefois très dépendante du marché des smartphones.

Vous souhaitez plus d’informations sur nos services CBC Private Banking? N’hésitez pas à demander une première entrevue sans engagement.

Prendre rendez-vous

Mention légale

Cet article d’actualité ne doit pas être considéré comme une recommandation ou un conseil en investissement.

Nous utilisons des cookies et technologies similaires pour garantir le bon fonctionnement de notre site internet et rendre votre navigation plus agréable. Ils nous permettent aussi d’adapter notre site à vos besoins et préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou vous n’êtes pas d’accord? Cliquez ici.