L’évolution fulgurante de la robotique ou quand Star Wars devient de moins en moins de la science-fiction…

Un peu d'histoire

Si les robots vont de plus en plus révolutionner nos vies, on parle en fait de ceux-ci depuis près de… 100 ans! Le mot "robot" a en effet été créé en 1920 par l’écrivain tchèque Karel Capek dans une de ses pièces de théâtre ("Rossum’s Universal Robots") pour dénommer un androïde construit par un savant et capable d’accomplir tous les travaux normalement exécutés par un homme. "Robot" dérive d’ailleurs du mot tchèque "Robota" qui signifie "travail forcé, corvée". Quant au terme "robotique", il fut introduit dans la littérature par le célèbre écrivain Isaac Asimov dans son livre "Runaround" dans lequel il énonce les "trois règles de la robotique".

Mais les premiers robots à faire partie de notre quotidien sont apparus dans les années 60 via l’électroménager ou via l’industrie. Ainsi "Unimate" a été le premier robot industriel créé pour les lignes d’assemblage de General Motors en 1961. Si la littérature a permis de découvrir les robots, c’est surtout le cinéma qui les a popularisé, via notamment le succès planétaire du premier Star Wars en 1977 avec ses célèbres robots R2-D2 et C-3PO! Mais ce qui apparaissait à l’époque comme de la pure science-fiction est devenu de plus en plus réel…

Que représente la robotique aujourd'hui?

Selon le rapport 2019 de la Fédération Internationale de Robotique (IFR), 422.271 nouveaux robots ont été installés en 2018 (pour une valeur de USD 16,5 milliards) portant le nombre de robots "en activité" à près de 2,5 millions (+15%). L’IFR prévoit qu’entre 2013 et 2022, le taux de croissance annuel (CAGR) de robots installés devrait atteindre 12%. Prévision corroborée par le Boston Consulting Group qui en 2015 estimait que le marché mondial de la robotique devrait progresser à un rythme de plus de 10% par an les 10 prochaines années, soit 4 fois plus vite que l'économie mondiale!

Le thème de la robotique gagne de l'ampleur et devient omniprésent dans notre quotidien, des robots sont utilisés dans des domaines très variés: pour des tâches dangereuses et répétitives, pour lutter contre les incendies, en revalidation et en chirurgie, pour l’agriculture de précision, l’impression 3D, le divertissement, pour livrer des colis (drones), pour nous aider à la maison (robots tondeuses, aspirateurs,…), dans le domaine financier (fintech) ou même pour conduire nos voitures (voitures autonomes)...

Au niveau géographique, si l’IFR constate que les 10 pays les plus automatisés (en densité de robots par travailleur) au monde sont la Corée du Sud, Singapour, l'Allemagne, le Japon, la Suède, le Danemark, les États-Unis, l'Italie, la Belgique (!) et Taiwan, c’est en Chine que le développement de la densité de robots est la plus dynamique. En 2018, la Chine occupait la 20ème place mondiale. Mais le gouvernement chinois a l'intention d'aller de l'avant et de faire entrer le pays dans le top 10 des nations les plus automatisées au monde d'ici cette année! Le graphe ci-dessous atteste ainsi de l’énorme déploiement de robots en Chine par rapports à d’autres grands acteurs. Outre la Chine, 4 autres pays (Japon, Allemagne, USA, Corée) sont les principaux moteurs du déploiement des robots: ces 5 pays représentent ensemble près de 75% des robots installés au monde.

Quel est le potentiel de croissance de la robotique?

Plusieurs facteurs déterminants expliquent l’inexorable croissance actuelle et future de la robotique:

  • La population active mondiale diminue par rapport aux populations seniors. Selon les Nations Unies, si en 1950 il y avait 12 personnes actives par personne agée de plus de 65 ans, seules 4 personnes seront actives par personne agée de plus de 65 ans en 2050… La perte de productivité et l’aide croissante aux personnes agées seront compensés par des robots.
  • La croissance économique mondiale s’appuiera notamment sur une meilleure productivité: les robots aideront les pays développés à être plus efficients et permettront aux marchés en développement à répondre à la hausse des coûts du travail (ainsi, sur les 20 dernières années, les coûts unitaires relatifs de la main-d’œuvre chinoise ont été multipliés par 3,5).
  • Selon Pictet AM, la raréfaction des ressources naturelles et l’augmentation de la pollution imposent l’élaboration de nouvelles solutions favorisant une utilisation plus efficiente et durable des ressources et un accroissement de productivité.
  • De plus en plus intelligents (grâce à l’intelligence artificielle), sûrs et abordables, les robots se déploient dans un nombre toujours plus grand de secteurs industriels et de services. Selon la Société Générale Cross Asset Research, au cours des 3 dernières décennies, l’efficience des robots s’est accrue de 300% tandis que leur coût baissait de 80%...
  • Dans le domaine des services, la plus forte croissance est attendue dans la logistique (grâce au développement phénoménal de l’e-commerce) et les robots médicaux qui, en chirurgie, diminuent les risques et la douleur et permettent une hospitalisation plus courte et une récupération plus rapide.
  • Les "cobots" ou robots collaboratifs représentent le segment avec la plus forte croissance. Ces robots sont conçus pour collaborer et interagir avec l’humain et sont beaucoup flexibles et personnalisés qu’un robot ordinaire. Si en 2017 le marché des cobots ne représentait qu’environ 2% de la valeur du marché mondial des robots, le marché de la cobotique pourrait passer d’environ 300 millions USD à plus de 5 milliards USD en 2023, selon le cabinet d’études BIS Research. 
  • L’Europe est à la pointe du développement via le programme SPARC: SPARC est le plus grand programme de recherche et d'innovation du monde dans le domaine de la robotique. Il a été lancé par la Commission européenne le 3 juin 2014 avec la participation de 180 entreprises et organismes de recherche réunis sous l'égide d’EuRobotics ASBL. L'objectif est de permettre à l'Europe d’occuper la première place du marché mondial de la robotique.

En résumé, tenant compte d’une croissance plus rapide que l’économie mondiale et des nombreux avantages précités, investir dans la robotique peut convenir aux investisseurs cherchant une croissance à long terme dans un thème voué à jouer un rôle toujours plus important dans notre quotidien professionnel et privé.

Découvrez notre Stratégiste Actions de CBC Private Banking

Notre Stratégiste Actions organise régulièrement des conférences ou événements locaux portant sur des thématiques boursières générales ou particulières.

Vous souhaitez déterminer une stratégie en matière d’equity?

Prenez contact avec nous. Nous nous ferons un plaisir de vous accueillir au sein de l’un de nos 10 Centres Private Banking ou de notre Centre Wealth et de vous expliquer les conditions d’accès aux services proposés par le Stratégiste Actions.

Prendre rendez-vous

Mention légale

Cet article d’actualité ne doit pas être considéré comme une recommandation ou un conseil en investissement.

Nous utilisons des cookies et technologies similaires pour garantir le bon fonctionnement de notre site internet et rendre votre navigation plus agréable. Ils nous permettent aussi d’adapter notre site à vos besoins et préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou vous n’êtes pas d’accord? Cliquez ici.