La biodiversité revêt une importance socio-économique

La restauration de la biodiversité est cruciale pour l'évolution vers une économie saine, durable et viable.

Et les investisseurs peuvent aussi y contribuer.

La lutte contre le réchauffement climatique a dominé le monde de l'investissement durable ces dernières années. La crise du coronavirus a elle aussi mis la protection de la biodiversité au premier plan. La Covid-19 a peut-être ses origines dans le monde animal - le virus aurait été transmis de la chauve-souris aux humains en passant par les pangolins -, mais l’homme en serait responsable, déclare Patrick Van Damme, professeur d'agriculture tropicale et doyen de la faculté des sciences agricoles tropicales de l'université tchèque des sciences de la vie à Prague. La déforestation massive a en effet privé de leur habitat naturel de nombreux animaux, qui se sont donc inévitablement rapprochés de l'homme. Cela explique pourquoi les maladies animales se propagent de plus en plus à l'homme.

Il ne s’agit là que de l'une des conséquences de l'effet dévastateur de l'homme sur la nature. La perte de biodiversité menace notre approvisionnement en nourriture, rend le monde vulnérable aux catastrophes naturelles (comme les sécheresses extrêmes ou les incendies de forêt) et met en péril l'approvisionnement en eau potable. Patrick Van Damme: "La valeur économique de la biodiversité est énorme. Saviez-vous que les matières premières issues de la nature représentent la moitié du PNB mondial, soit près de 40 000 milliards d'euros? La biodiversité revêt donc une importance vitale sur le plan socio-économique."

information-expr-quote--glyph
La valeur économique de la biodiversité est énorme. Saviez-vous que les matières premières issues de la nature représentent la moitié du PNB mondial, soit près de 40 000 milliards d'euros? La biodiversité revêt donc une importance vitale sur le plan socio-économique.

Risques financiers

Dans un rapport publié l'année dernière, la Banque nationale néerlandaise a mis en garde contre les risques financiers majeurs imputables à la perte de la biodiversité. À l’instar du changement climatique, l'appauvrissement de la biodiversité menace la valeur des investissements. "Des phénomènes tels que les sécheresses extrêmes ou les incendies de forêt ont un impact économique direct. Mais ils ont aussi un impact indirect: la perte de la biodiversité peut entraîner un manque de nourriture ou une pénurie d'eau potable, susceptibles de provoquer des conflits humains majeurs causant à leur tour des dommages économiques et financiers", déclare Nadia De Brie, Head of Investment Research chez KBC Asset Management.

C'est précisément pour cette raison que le gestionnaire de fortune, lors de la constitution de portefeuilles d'investissement durable et socialement responsable, attache une grande importance à l'impact des entreprises sur la biodiversité. "Notre ambition explicite est de réduire notre impact sur la biodiversité, voire de générer un effet positif si possible. Pour ce faire, nous excluons explicitement certains secteurs de nos fonds durables - pensez à l'extraction du pétrole et du gaz - ou nous appliquons des critères de sélection très stricts, comme pour la culture de l'huile de palme."

Croissance économique

Ces dernières années, les investisseurs ont totalement adopté les produits d'investissement durable.

information-expr-quote--glyph
Aujourd'hui, plus de la moitié de nos investisseurs belges optent pour un fonds durable et les investissements dans ces fonds ont triplé en deux ans.

Nadia De Brie, KBC Asset Management

Et Patrick Van Damme pense également que cela est une bonne chose. "Croissance économique et respect de la durabilité et de la biodiversité sont parfaitement compatibles. Les entreprises n'ont d’ailleurs pas d'autre choix si elles ne veulent pas couper la branche sur laquelle elles sont assises. L'investissement durable n'a donc aucun effet négatif sur le rendement. Car soyons réalistes: même les entreprises qui misent sur la durabilité veulent faire des bénéfices et attirer les investisseurs pour soutenir leurs activités. Il n'y a donc aucune raison de ne pas investir durablement", conclut Patrick Van Damme.

information-expr-quote--glyph
Croissance économique et respect de la durabilité et de la biodiversité sont parfaitement compatibles.

Patrick van damme Czech university of life sciences, Prague

Vous souhaitez écouter le Podcast de Nadia De Brie "Biodiversiteit is van socio-economisch levensbelang"? Rendez-vous sur 

Mention légale

Cet article d’actualité ne doit pas être considéré comme une recommandation ou un conseil en investissement.

Nous utilisons des cookies et technologies similaires pour garantir le bon fonctionnement de notre site internet et rendre votre navigation plus agréable. Ils nous permettent aussi d’adapter notre site à vos besoins et préférences. En continuant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Vous souhaitez en savoir plus? Ou vous n’êtes pas d’accord? Cliquez ici.