Les investissements thématiques, une tendance qui a le vent en poupe

Avec sa nouvelle approche d'investissement thématique, KBC Asset Management mise sur les méga-tendances les plus en vue. "Une méga-tendance ne peut se limiter à un seul thème d'investissement. C’est pourquoi nous regroupons les thématiques. Nous exploitons ainsi tout le potentiel d'une méga-tendance."

Investir dans les tendances: qu’est-ce concrètement?

Repérer des tendances est une chose. Y associer une approche d'investissement en est une autre. "C’est pour cela qu’en tant que gestionnaire d'actifs, nous allons un peu plus loin, en découvrant comment les entreprises réagissent aux défis futurs et comment elles y apportent des solutions", explique Joris Dehaes, analyste actions chez KBC Asset Management. Pour rendre l'approche tangible, le gestionnaire d'actifs regroupe les entreprises en fonction de leur rôle social.

Méga-tendances

Les méga-tendances telles que le changement climatique, le vieillissement de la population ou la transformation technologique sont des changements structurels puissants aux conséquences irréversibles pour le monde qui nous entoure. "Les méga-tendances ont un impact sur notre mode de vie et sur la manière dont nous façonnons l'avenir. Ce sont de très grands défis. Les entreprises qui adoptent les méga-tendances créent donc une multitude d'opportunités pour les investisseurs", déclare Joris De Moor de KBC Asset Management.

information-expr-quote--glyph
Les entreprises qui adoptent les méga-tendances créent une multitude d'opportunités pour les investisseurs.

Joris De Moor, Portfolio manager KBC Asset Management

 

 

En tant qu'investisseur, comment tirer parti d'une méga-tendance?

"Une méga-tendance crée les opportunités, mais ce sont ensuite les thèmes d'investissement spécifiques qui apportent des réponses aux tendances structurelles", explique Joris De Moor. C'est pourquoi KBC Asset Management choisit de regrouper les entreprises offrant des solutions spécifiques sur une méga-tendance. Par exemple, les entreprises du secteur des soins et de la santé forment un seul et même cluster. Ce groupe englobe donc des thèmes tels que les soins de santé numériques, mais aussi les pharmacies en ligne, les soins aux personnes âgées, les investissements dans les résidences-services et même les robots qui aident les personnes âgées.

Un autre exemple est celui des entreprises qui misent sur la société de demain. Ce cluster couvre des thèmes tels que la transition énergétique, la logistique intelligente et l'économie circulaire. "Vous pourriez théoriquement créer un fonds d'investissement distinct autour de chacun de ces thèmes individuels. Mais il s'agirait de véritables fonds de niche, qui ont moins leur place dans un portefeuille d'investissement largement diversifié que la plupart des investisseurs recherchent", déclare Xavier Falla, Directeur Général Banque Privée chez CBC.

Un mélange de thèmes

Concrètement, KBC Asset Management identifie 75 thèmes, qu'elle classe ensuite dans cinq fonds thématiques. "Avec ce nombre limité de fonds d'investissement thématiques, nous voulons garantir une exposition maximale aux méga-tendances", explique Xavier Falla.

"Cette approche garantit une répartition saine des risques. Les investisseurs ont la possibilité d'investir dans des entreprises ayant une vision claire de l'avenir, mais sans être exposés aux extrêmes d'un seul secteur, d'une seule région ou d'une seule technologie prometteuse", explique Joris De Moor. "De cette manière, ces investissements s'inscrivent également dans les accents stratégiques de l'ensemble de la stratégie d'investissement globale, avec le reste du portefeuille. Parce que l'investissement thématique fait partie d'un tout et n'est pas une initiative isolée", explique Xavier Falla.

En outre, cette approche donne aux investisseurs la possibilité de définir leurs propres accents en choisissant un fonds thématique spécifique et leur permet d’adapter étroitement l'investissement à leur propre style de vie. "Investir devient ainsi presque intuitif", poursuit Xavier Falla.  

information-expr-quote--glyph
Le choix d'un fonds thématique spécifique permet aux investisseurs d'adapter leur choix à leur propre style de vie. Investir devient ainsi presque intuitif.

Xavier Falla, Directeur Général Banque Privée chez CBC

Les gagnants de demain

Le grand défi, cependant, est de sélectionner les entreprises les mieux placées, dans chaque thème, pour répondre à des tendances spécifiques. Cela signifie qu'il faut non seulement voir quelles sont les entreprises qui voient les opportunités, mais aussi celles qui pourraient être mises hors-jeu à brève échéance parce qu'elles n'offrent pas une réponse suffisante à l'évolution du contexte. Nous pensons aux entreprises qui cessent certaines activités ou qui viennent tout juste de démarrer.

Durabilité

La durabilité joue un rôle important dans la composition des fonds thématiques. "Les méga-tendances jouent sur le long terme. Il est dès lors naturel d'aborder l'investissement thématique de manière responsable également", déclare Joris De Moor. C’est pour cette raison que certaines entreprises sont exclues des investissements. Il suffit de penser au secteur pétrolier, bien qu'il soit de nouveau à l’avant-plan en raison de la guerre en Ukraine. "Et nous allons encore plus loin, en n'incluant dans les fonds thématiques que les entreprises qui réduisent également leur propre intensité carbone. Car s'il y a bien une méga-tendance qui transcende toutes les autres, c'est la lutte contre le réchauffement climatique", conclut Joris De Moor.

Que pouvez-vous attendre d'un premier rendez-vous?
Nos services Private Banking sont accessibles à toute personne disposant d’un patrimoine de plus de 250.000 euros.

Disclaimer

La présente publication est une interprétation générale de la situation économique actuelle et ne peut être considérée comme un conseil en investissement, une recommandation d’investissement dans les instruments financiers décrits ou une proposition de stratégie d’investissement. 

Les informations contenues dans cette publication peuvent être réutilisées à condition d’en faire la demande et que CBC donne son accord explicite. La réutilisation doit dans tous les cas se limiter aux informations textuelles. Les informations contenues dans cette publication sont fondées sur des sources jugées fiables par CBC Banque. Leur exactitude, leur exhaustivité et leur caractère actuel ne sont toutefois pas garantis. Il ne peut être garanti que les scénarios, risques et prévisions présentés reflètent les perspectives du marché, ni qu’ils seront corroborés par la réalité.  CBC Banque (en ce compris tous leurs préposés) ne peuvent être tenus responsables des conséquences dommageables résultant directement ou indirectement de l’accès, de la consultation ou de l’utilisation des informations et données figurant dans la présente publication ou sur le site www.cbc.be 

CBC SA – entreprise placée sous la surveillance de la FSMA – www.cbc.be

La protection du partenaire survivant à travers le logement familial

La protection du partenaire survivant à travers le logement familial

Le monde en image: Les banques centrales restent à la manœuvre

Le monde en image: Les banques centrales restent à la manœuvre

La vigne comme projet de cœur et d’ancrage familial

La vigne comme projet de cœur et d’ancrage familial

Le certificat ou l’acte d'hérédité, un incontournable pour le déblocage des comptes (et coffres) bancaires du défunt

Le certificat ou l’acte d'hérédité, un incontournable pour le déblocage des comptes (et coffres) bancaires du défunt