Témoignage

Monsieur Christophe Verscheure

Témoignage

Monsieur Christophe Verscheure

L’agroécologie, c’est un style de vie, respectueux de l’environnement et du Vivant

Lorsque Christophe Verscheure a repris l’exploitation familiale de Pipaix (Leuze-en-Hainaut) il y a une dizaine d’années, alors en agriculture conventionnelle, son désir était déjà de la faire passer complètement à l’agriculture dite biologique.
Pour Christophe, il ne suffit pas de "faire du bio", puisque ce ne sont que des normes de production qui peuvent être respectées même par des industriels, mais de vivre dans l’esprit bio: un mode de vie simple, le développement durable, le respect des plantes, des animaux et de la biodiversité.

Devenir parrain de la biodiversité

Aujourd’hui, l’exploitation de 17ha est totalement convertie au bio. En mars 2017, Christophe a lancé un Crowdfunding basé sur le parrainage d’arbres fruitiers: "le parrain donne le prix d’achat et d’installation de son choix (pommier, poirier, prunier, cerisier), nous attribuons à l’arbre le nom de son parrain. Il reçoit en contrepartie un bon d’achat de la moitié de la valeur de son investissement, valable sur tous les produits de la ferme, selon son choix et selon la disponibilité de ceux-ci dans notre point de vente. Valable 3 ans.". Au final, 105 arbres ont été plantés et parrainés.

Tendre vers l’autonomie fourragère, c’est maîtriser sa production de A à Z!

Sur les 17ha que compte l’exploitation, environ 8ha sont destinés à la production des aliments pour l’élevage et l’engraissement de poulets de chair: céréales, pois, féveroles, maïs grain, tournesol et lupin bleu sont cultivés et récoltés afin de réaliser le mélange pour les poulets. Les graines de tournesol sont pressées pour en retirer l’huile (entrant dans la fabrication d’huiles et de savons), les tourteaux, résidus du pressage, sont donnés comme aliments aux poulets. Le soja est totalement exclu de leur alimentation. L’agriculteur sous-traite l’abattage des poulets par l’atelier protégé de l’asbl Moulin de la Hunnelle à Chièvres, soucieux d’apporter une dimension sociale à son activité.

Une gamme de produits surprenante

L’exploitation familiale offre à sa clientèle une très vaste variété de légumes (chicons, carottes, courges, panets, pommes de terre, salades) et de fruits (fraises, petits fruits rouges et fruits du verger) cultivés à base de semences non hybrides. Volonté première de l’agriculteur afin de préserver la biodiversité de nos jardins et de nos vergers.
Mais l’agriculteur nous réserve également un produit unique: Plaisir d’Angèle, un apéritif artisanal à base d’angélique, créé en 2002 par Christophe Verscheure lui-même.

"Ayant effectué mon travail de fin d'études sur la plante de l'angélique, j'ai donc commencé mes activités en cultivant des plantes d'angéliques dans ma ferme familiale, dans le but de commercialiser les racines pour leurs huiles essentielles. Après quelques années d'expérience concernant cette culture, et suite à une demande croissante, j'ai élaboré une boisson à base d'angélique. Mon objectif était de trouver un apéritif artisanal, original et bon, à boire pur ou dilué. Après plus d'une année de tâtonnement, le premier apéritif plaisir d'Angèle naquit, réalisé à base d'angélique, gingembre et fruits exotiques." Plus d’infos sur Facebook – La Ferme Bio agro-écologique Verscheure.

Accompagner, conseiller, être présent au bon moment

Pour Anne Ildebert, chargée de Relations agri pour le Tournaisis, "lorsque Christophe nous a présenté son projet, nous avons immédiatement compris qu’il reposait sur une profonde réflexion de sa part sur la viabilité économique de son entreprise prouvant ainsi que le bio n’est pas qu’un doux rêve utopique. Car, il est évident qu’en tant que banquier, nous devons veiller avec notre client, à avancer ensemble dans un projet viable et durable."

Cette histoire vous inspire?

Vous avez besoin d’informations ou de conseils? N’hésitez pas à contacter votre chargé de relations Agri-Business local ou à nous appeler au 0800 979 79.